Epreuves pour le parcours complet

Epreuves de sélection pour le parcours complet

Information importante:

De nouvelles modalités de sélection et de formation ont été définies par l‘instruction N°DGOS/RH1/2014/215 du 10 Juillet 2014 relative aux dispenses de formation pour l’obtention du diplôme d’état aide-soignant et l’arrêté du 21/05/2014 modifiant l’arrêté du 22/10/2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d’état d’aide-soignant. Elles concernent :

 

–  les candidats titulaires ou actuellement en classe de terminale du baccalauréat professionnel                          « Accompagnement, Soins, Services à la Personne » (ASSP)

– les candidats titulaires ou actuellement en classe de terminale du baccalauréat professionnel                          « Services aux personnes et aux territoires » (SAPAT)

– Les candidats titulaires d’un diplôme d’état ou d’un titre professionnel suivant : auxiliaire de puériculture, ambulancier, auxiliaire de vie sociale ou de la mention complémentaire, aide à domicile, aide médico-psychologique, assistante de vie aux familles

 

Les informations relatives à ces dispositifs sont disponibles sur ce site (rubrique concours AS épreuves de parcours partiel)

 

Les épreuves de sélection sont propres à l’IFAS de Beaune et le coût de l’inscription est de 70 €.

Calendrier:

Ouverture des inscriptions : Lundi 16 octobre 2017

Clôture des inscriptions : Vendredi 22 décembre 2017

Envoi des convocations à l’épreuve écrite: Mardi 16 janvier 2018

Date de l’ épreuve écrite : Mercredi 31 janvier 2018 de 10h à 12h

Envoi des convocations pour l’épreuve orale: jeudi 15 février 2018

Période de l’épreuve orale : du 5 mars au 6 avril 2018

Affichage des résultats: Mardi 5 juin 2018 à 14 heures

Les conditions d’inscription:

road-sign-663368_640 L’entrée en formation sera effective seulement si vos vaccinations sont à jour.

Il vous est demandé de vérifier ou de faire réaliser ces vaccinations afin d’être à jour à la rentrée scolaire.

Cf. « Conditions médicales » –> Dossier d’inscription

Il faut avoir 17 ans au moins à la date de l’entrée en formation. Il n’y a pas d’âge limite supérieur.

Les épreuves de sélection comprennent une épreuve écrite d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.

Certains candidats sont autorisés à se présenter directement à l’épreuve orale d’admission. Ce sont :

  • Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme homologué au minimum au niveau IV ou enregistré à ce niveau au répertoire national de certification professionnelle, délivré dans le système de formation initiale ou continue français (Exemples : BAC, BAC PRO ASSP et SAPAT,BTA…)
  • Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V, délivré dans le système de formation initiale ou continue français. (Exemples: BEPSS, BEP ASSP, BEPA SAP, BEPA) Possibilité de vérification des diplômes : www.cncp.gouv.fr/
  • Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme étranger leur permettant d’accéder directement à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu, (joindre l’attestation d’homologation du diplôme) Renseignement si besoin : www.ciep.fr/enic-naricfr/
  • Les étudiants ayant suivi une première année d’études conduisant au diplôme d’Etat d’infirmier et n’ayant pas été admis en deuxième année.

Les autres candidats doivent se présenter à l’épreuve écrite d’admissibilité y compris ceux qui n’ont aucun diplôme.

Les épreuves de sélection:

La sélection comporte deux épreuves : une épreuve écrite d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.

Epreuve écrite d’admissibilité : (Article 7 de l’arrêté du 22 octobre 2005 modifié)

Epreuve anonyme d’une durée de 2 heures, notée sur 20 points se décomposant en 2 parties.

– Un texte de culture générale portant sur un sujet d’actualité d’ordre sanitaire et social, à partir duquel le candidat doit :

  • dégager les idées principales du texte
  • commenter les aspects essentiels du sujet traité sur la base de deux questions au maximum.

Cette partie est notée sur 12 points et a pour objet d’évaluer les capacités de compréhension et d’expression écrite du candidat.

– Une série de questions à réponse courte :

  • 5 questions portant sur des notions élémentaires de biologie humaine ;
  • 3 questions portant sur les quatre opérations numériques de base ;
  • 2 questions d’exercices mathématiques de conversion.

Cette partie a pour objet de tester les connaissances du candidat dans le domaine de la biologie humaine ainsi que ses aptitudes numériques. Elle est notée sur 8 points.

Les candidats ayant obtenu une note supérieure ou égale à 10 sur 20 sont déclarés admissibles.

Epreuve orale d’admission : (Article 9 de l’arrêté du 22 octobre 2005 modifié)

Elle se divise en deux parties et consiste en un entretien de vingt minutes au maximum avec deux membres du jury, précédé de dix minutes de préparation, elle est notée sur 20 points.

  • Présentation d’un exposé à partir d’un thème relevant du domaine sanitaire et social et réponse à des questions. Cette partie, notée sur 15 points, vise à tester les capacités d’argumentation et d’expression orale du candidat ainsi que ses aptitudes à suivre la formation ;
  • Discussion avec le jury sur la connaissance et l’intérêt du candidat pour la profession d’aide-soignant. Cette partie, notée sur 5 points, est destinée à évaluer la motivation du candidat.

Une note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

Publication – notification des résultats:

A l’issue de l’épreuve orale d’admission et au vu des notes obtenues à une ou deux épreuves de sélection, le Président du Jury établit une liste principale de classement et une liste complémentaire qui doit permettre de combler les désistements éventuels.

Report d’entrée en scolarité:

Les résultats des épreuves de sélection ne sont valables que pour la rentrée au titre de laquelle elles sont organisées.

Toutefois, sur demande écrite, formulée auprès de l’IFAS d’affectation, une dérogation est accordée de droit en cas de :

  • Congé de maternité,
  • Garde d’un enfant de moins de quatre ans,
  • Rejet du bénéfice de la promotion professionnelle ou sociale,
  • Rejet d’une demande de congé formation,
  • Rejet d’une demande de mise en disponibilité.

En outre, en cas de maladie, d’accident ou si l’élève apporte la preuve de tout autre événement grave lui interdisant d’entreprendre ses études au titre de l’année en cours, un report exceptionnel peut être accordé par le Directeur de l’Institut de Formation.

Par ailleurs, avant le 1er Mars de l’année scolaire pour laquelle il a obtenu ce report, il devra obligatoirement par courrier adressé à l’IFAS d’affectation, confirmer son intention d’entrer en formation à la rentrée suivante.

Le report est valable pour l’IFAS dans lequel le candidat avait été précédemment admis.