Le concours d'admission

Le concours d’admission

Il est commun aux IFSI de Beaune et de Semur en Auxois. Les droits d’inscription sont fixés à 100 €.

  • Ouverture du concours : 9 janvier 2017
  • Clôture des inscriptions : 10 février 2017
  • Date des épreuves écrites :  jeudi 16 mars 2017 après-midi        
  • Période de l’épreuve orale : du 15 mai au 16 juin 2017          
LES EPREUVES D’ADMISSION DE DROIT COMMUN

1) LES CONDITIONS d’INSCRIPTION :

– Conditions d’âge :

Pour être admis à effectuer les études conduisant au Diplôme d’Etat infirmier, les candidats doivent être âgés de 17 ans au moins au 31 décembre de l’année des épreuves de sélection.

Aucune dispense d’âge n’est accordée. Il n’est pas prévu d’âge limite supérieur.

– Conditions de Diplômes et Titres :

Sont autorisés à se présenter aux épreuves de sélection :

  • Les candidats de classe terminale : leur admission est alors subordonnée à l’obtention du Baccalauréat Français. Ils doivent adresser une attestation de succès au Baccalauréat à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers où ils se présentent au plus tard 4 jours après affichage des résultats de cet examen.
  • Les titulaires du baccalauréat français.
  • Les titulaires de l’un des titres énoncés par l’arrêté du 25 août 1969 modifié susvisé, ou d’un titre admis en dispense du baccalauréat français en application du décret n° 81-1221 du 31 décembre 1981 susvisé.
  • Les candidats titulaires du Brevet de Technicien Agricole (BTA) ou inscrits en dernière année d’études préparant le BTA, sous réserve de fournir l’attestation de succès, au plus tard 4 jours après la proclamation des résultats de cet examen.
  • Les titulaires d’un titre homologué au minimum au niveau IV. Possibilité de vérification des diplômes sur le site : www.cncp.gouv.fr
  • Les titulaires du diplôme d’accès aux études universitaires ou les personnes ayant satisfait à un examen spécial d’entrée à l’université, sous réserve de fournir l’attestation de réussite à cet examen, au plus tard 4 jours après la proclamation des résultats de cet examen.
  • Les candidats titulaires du diplôme d’Etat d’aide médico psychologique qui justifient, à la date de clôture des inscriptions, de 3 ans d’exercice professionnel, équivalent temps plein.
  • Les candidats justifiant, à la date du début des épreuves, d’une activité professionnelle ayant donné lieu à cotisation à un régime de protection sociale :

– d’une durée de trois ans pour les personnes issues du secteur sanitaire et médico-social, autres que les titulaires du diplôme d’Etat d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture et d’aide médico-psychologique,

– d’une durée de cinq ans pour les autres candidats.

Ces candidats doivent au préalable avoir été retenus par un jury régional de présélection (Validation des Acquis) ; attestation délivrée et datant de moins de deux ans (les attestations délivrées en 2009 seront acceptées pour les inscriptions au concours 2011).

2) LES EPREUVES :

Les épreuves d’admissibilité comprennent :

a) une épreuve écrite, qui consiste en un travail écrit anonyme d’une durée de deux heures, notée sur 20 points. Elle comporte l’étude d’un texte comprenant 3.000 à 6.000 signes, relatif à l’actualité dans le domaine sanitaire et social.

Le texte est suivi de trois questions permettant au candidat de présenter le sujet et les principaux éléments du contenu, de situer la problématique dans le contexte, d’en commenter les éléments, notamment chiffrés, et de donner un avis argumenté sur le sujet.

Cette épreuve permet d’évaluer les capacités de compréhension, d’analyse, de synthèse, d’argumentation et d’écriture des candidats.

b) une épreuve de tests d’aptitude de deux heures notée sur 20 points.

Cette épreuve a pour objet d’évaluer les capacités de raisonnement logique et analogique, d’abstraction, de concentration, de résolution de problème et les aptitudes numériques.

Les deux épreuves d’admissibilité sont écrites et anonymes.

* Pour être admissible, le candidat doit obtenir un total de points au moins égal à 20 / 40 aux deux épreuves. Une note inférieure à 8 / 20 à l’une de ces épreuves est éliminatoire.

* L’épreuve d’admission consiste en un entretien : exposé, suivi d’une discussion, concernant le domaine sanitaire et social, d’une durée de 30 mn maximum avec trois personnes membres du jury, noté sur 20 points.

Chaque candidat dispose de 10 mn de préparation.

Cet entretien a pour objectif d’apprécier l’aptitude du candidat à suivre la formation, ses motivations et son projet professionnel.

* Pour être admis dans un Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI), les candidats doivent obtenir une note supérieure ou égale à 10 / 20 à l’entretien.

* Publication – notification des résultats :

A l’issue de l’épreuve orale d’admission et au vu des notes obtenues aux trois épreuves de sélection, le Président du Jury établit une liste principale de classement et une liste complémentaire qui doit permettre de combler les désistements éventuels.

* Report d’entrée en scolarité :

Les résultats des épreuves de sélection ne sont valables que pour la rentrée au titre de laquelle elles sont organisées.

Toutefois, sur demande écrite, formulée auprès de l’IFSI d’affectation, une dérogation est accordée de droit en cas de :

  • Congé de maternité,
  • Garde d’un enfant de moins de quatre ans,
  • Rejet du bénéfice de la promotion professionnelle ou sociale,
  • Rejet d’une demande de congé formation,
  • Rejet d’une demande de mise en disponibilité.

En outre, en cas de maladie, d’accident ou si l’étudiant apporte la preuve de tout autre événement grave lui interdisant d’entreprendre ses études au titre de l’année en cours, un report exceptionnel peut être accordé par le Directeur de l’Institut de Formation.

Par ailleurs, AVANT le 1er MARS de l’ANNEE SCOLAIRE pour laquelle il a obtenu ce report, il devra obligatoirement par courrier adressé à l’IFSI d’affectation, confirmer son intention d’entrer en formation à la rentrée suivante.

Le report est valable pour l’IFSI dans lequel le candidat avait été précédemment admis.

L’EPREUVE D’ADMISSION POUR LES TITULAIRES DU DIPLOME D’ETAT D’AIDE-SOIGNANT OU D’AUXILIAIRE DE PUERICULTURE

1) LES CONDITIONS D’INSCRIPTION :

  • Justifier de 3 années d’exercice en équivalent temps plein à la date de clôture des inscriptions
  • Fournir : * une copie du diplôme (DEAS ou DEAP)

* un ou plusieurs certificats du ou des employeurs de l’exercice professionnel de l’intéressé en qualité d’aide-soignant ou d’auxiliaire de puériculture.

2) L’EXAMEN d’ADMISSION :

Il consiste en une analyse écrite de trois situations professionnelles. Chaque situation fait l’objet d’une question.

Cet examen, d’une durée de deux heures, permet d’évaluer l’aptitude à poursuivre la formation, notamment les capacités d’écriture, d’analyse, de synthèse et les connaissances numériques.

Les candidats doivent obtenir une note au moins égale à 15 sur 30 à cette épreuve.

  • Dispense partielle de scolarité :

Les aides-soignants et les auxiliaires de puériculture ayant réussi l’examen d’admission prévu à l’article 24 sont dispensés des unités d’enseignement correspondant à la compétence 3 du référentiel infirmier défini à l’annexe II «Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens», soit :

* UE 2.10.S1 «Infectiologie hygiène»

* UE 4.1.S1 «Soins de confort et de bien-être»

* UE 5.1.S1 «Accompagnement dans la réalisation des soins quotidiens»

Ils sont également dispensés du stage de cinq semaines prévu au premier semestre.

L’EPREUVE d’ADMISSION POUR LES TITULAIRES D’UN DIPLOME INFIRMIER ETRANGER

1) LES CONDITIONS d’INSCRIPTION :

Les titulaires d’un diplôme d’infirmier ou autre titre ou certificat permettant l’exercice de la profession d’infirmier obtenu en dehors d’un Etat membre de l’Union européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen ou de la Principauté d’Andorre ou de la Confédération suisse peuvent bénéficier, sous réserve de réussite à des épreuves de sélection, d’une dispense de scolarité pour l’obtention du diplôme d’Etat d’infirmier.

Pour se présenter aux épreuves de sélection, les candidats adressent à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers de leur choix, un dossier d’inscription comportant :

  • la photocopie de leur diplôme d’infirmier (l’original sera fourni lors de l’admission en formation),
  • un relevé du programme des études suivies, précisant le nombre d’heures de cours par matière et par année de formation, la durée et le contenu des stages cliniques effectués au cours de la formation ainsi que le dossier d’évaluation continue, le tout délivré et attesté par une autorité compétente du pays qui a délivré le diplôme (Ces dispositions ne s’appliquent pas aux candidats bénéficiant de la qualité de réfugié politique),
  • la traduction en français par un traducteur agréé auprès des tribunaux français de l’ensemble des documents prévus ci-dessus,
  • un curriculum vitae,
  • une lettre de motivation.

2) L’EPREUVE DE SELECTION :

Article 30 : «Les épreuves de sélection sont au nombre de trois :

– une épreuve d’admissibilité ;

– deux épreuves d’admission»

«L’épreuve d’admissibilité consiste en une épreuve écrite et anonyme comportant l’étude d’un cas clinique en rapport avec l’exercice professionnel infirmier suivi de 5 questions permettant en particulier d’apprécier la maîtrise de la langue française, ainsi que les connaissances dans le domaine sanitaire et social, les capacités d’analyse et de synthèse et les connaissances numériques. Cette épreuve d’une durée de deux heures est notée sur 20 points.

Pour être admissible, le candidat doit obtenir à cette épreuve une note au moins égale à 10 sur 20.»

«Les candidats déclarés admissibles par le jury sont autorisés à se présenter aux épreuves d’admission consistant en une épreuve orale et une mise en situation pratique, organisées au cours d’une même séance.

L’épreuve orale d’une durée de trente minutes maximum consiste en un entretien en langue française avec deux personnes, membres du jury :

  • un infirmier cadre de santé exerçant dans un institut de formation en soins infirmiers,
  • un infirmier cadre de santé exerçant en secteur de soins.

Cette épreuve permet, à partir de la lecture de son dossier d’inscription, d’apprécier le parcours professionnel du candidat et ses motivations. Elle est notée sur 20 points.

L’épreuve de mise en situation pratique, d’une durée d’une heure, dont 15 minutes de préparation, porte sur la réalisation de deux soins, en rapport avec l’exercice professionnel infirmier.

Cette épreuve doit permettre aux deux mêmes membres jury d’apprécier les capacités techniques et gestuelles des candidats. Elle est notée sur 20 points.

Pour être admis dans un institut de formation en soins infirmiers, les candidats doivent obtenir un total de points au moins égal à 30/60 aux trois épreuves de sélection.»

Article 31 : «A l’issue des épreuves d’admission et au vu des notes obtenues aux trois épreuves, le président du jury établit une liste principale et une liste complémentaire.

En cas d’égalité de points entre deux ou plusieurs candidats, le candidat le plus âgé est classé avant les autres.»

Article 32 : «Le directeur de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers, après avis du Conseil Pédagogique, est habilité à dispenser les candidats admis en formation de certaines d’unités d’enseignement et de stage. Cette décision est prise en fonction du niveau de formation initiale d’infirmier des candidats, du résultat à l’examen d’admission et de leur expérience professionnelle.»